1985

Se joignent au mouvement…
De manière fortuite, deux événements majeurs affectent le monde… et le mouvement, en cette fin de 20e siècle. Le début de l'ère de l'électronique facilite la communication entre les bureaux des AA et donc le parrainage entre pays, pendant que la transformation des gouvernements en Europe de l'Est permet aux membres des AA de se réunir ouvertement.
Les 50 ans du mouvement AA
Le Congrès international des 50 ans du mouvement, à Montréal, attire plus de 45 000 membres AA et Al-Anon, parents et amis, plus du double de l'assistance record de 1980 à La Nouvelle-Orléans. Des représentants de 54 pays donnent au rassemblement un air vraiment international, et les réunions tenues au Stade olympique sont traduites simultanément en français, en espagnol et en allemand. Parmi les invités d'honneur, Ruth Hock Crecelius (non alcoolique), à qui l'on remet le cinq millionième exemplaire du Gros Livre, dont elle a dactylographié le manuscrit original près d'un demi-siècle auparavant, quand elle était la secrétaire de Bill W. dans le petit bureau de Newark, au New Jersey.
Ouverture de la maison du Dr Bob à Akron
La maison d'Akron où le Dr Bob et sa femme ont vécu et élevé leurs enfants, 855 avenue Ardmore, est ouverte aux visiteurs en 1985. Une bonne partie du mobilier est d'origine (tel le réfrigérateur, acheté en 1934 et qui fonctionne toujours), et plusieurs livres appartenant à Dr Bob et à Anne garnissent les étagères.

1986

Premier édition de poche du Big Book
En novembre 1986, pour la première fois le Gros Livre "Alcoholics Anonymous" est publié en format de poche. L'édition à couverture souple permet aux membres des AA de transmettre plus facilement le message dans les établissements correctionnels où les livres à couverture rigide sont souvent prohibés.
La RMS retourne en Amérique latine
Les délégués de 25 pays ayant une structure ou un bureau de services AA tiennent au Guatemala la neuvième Réunion mondiale du service. Cette rencontre de 1986 est la quatrième à avoir lieu hors de New York et la deuxième en Amérique latine, les autres pays hôtes ayant été l'Angleterre, la Finlande et le Mexique.
Les réunions électroniques prolifèrent
L'association se développe rapidement autour du monde, et des membres AA utilisent leur ordinateur pour transmettre et recevoir le message de rétablissement. À compter du milieu des années 1980, la communication électronique devient une version moderne et étendue de la « thérapie du téléphone » des premiers membres. Des babillards électroniques primitifs créés sur des ordinateurs personnels sont reliés par des réseaux nationaux et internationaux qui permettent d'assister instantanément à des « réunions » avec des membres des AA du monde entier. Plusieurs réseaux internationaux sont répertoriés au BSG de New York.

1987

Première conférence du BSG de l'Inde
Les AA de l'Inde tiennent la première conférence de leur Bureau des services généraux à Bombay (aujourd'hui, Mumbai), en mai 1987. En 2000, plus de 20 conférences et rencontres de l'Information publique auront eu lieu en différents endroits de l'Inde, et le BSG du pays aura publié le Gros Livre en huit langues : anglais, hindi, marathe, tamoul, malayalam, kannara, panjabi et bengali. Dans la salle de réunion de Delhi, à droite, les Douze Traditions apparaissent sur deux bannières, l'une en anglais, l'autre en hindi.

1988

Les débuts en terre balte
Juin 1988 marque la fondation du premier groupe connu AA de Lituanie, qui se réunit dans l'appartement de Romas O., à Vilnius. Romas s'est engagé sur la voie de la sobriété grâce à une traduction lituanienne du Gros Livre à l'automne 1987. Fin 1988, Romas et des amis membres se rendent à Riga, en Lettonie, puis correspondent régulièrement avec le premier groupe de cette ville, fondé en novembre 1988 par Pëteris et Austris. Les AA débuteront en Estonie en 1989, à Tallinn.
Une anthologie de plus de 150 articles de Bill W. dans la revue A.A. Grapevine, The Language of the Heart révèle les tâtonnements qui ont engendré les principes spirituels de rétablissement, d'unité et de service et illustre la vision qu'avait Bill de l'avenir du mouvement. Pendant plus de trois décennies, Bill s'est servi de la revue pour communiquer avec les membres et les groupes.

1989

Un échange Russie-États-Unis porte fruit
De 1987 à 1989, des échanges ont lieu entre représentants de la Société de promotion antialcoolique de Russie et les Alcooliques anonymes, dans le cadre du dialogue américano-soviétique sur des problèmes communs parrainé par le National Council of World Affairs. En 1989, la Russie compte trois groupes AA, un à Moscou, deux à Leningrad. La croissance sera rapide et on comptera, en 2002, au moins 270 groupes dans plus de 100 villes.
Le Gros Livre a 50 ans
Le cinquantenaire de la publication du livre Alcoholics Anonymous est souligné à la Conférence des Services généraux en avril 1989. Le gâteau d'anniversaire, pour l'occasion (à droite), reproduit les couvertures de la première et de la troisième édition du livre, dont plus de huit millions d'exemplaires auront été vendus ou distribués, en 1989.
Une première en Turquie
La première Conférence nationale des AA de Turquie a lieu dans un hôtel de Kizil Eahaman, niché dans des montagnes couvertes de pins à 100 kilomètres de la capitale Ankara. Vingt-quatre délégués de groupes d'Ankara, Istanbul, Izmir et Adana échangent en turc et en anglais pendant les trois jours d'activités. Johanna S., du Groupe international d'Ankara, parle dans le A.A. Grapevine d'un « rassemblement d'alcooliques en rétablissement actifs, intenses et joyeux, qui se réunissaient, mangeaient, marchaient et se sentaient bien ensemble. Nous avons été touchés les uns par les autres. » Le dessin à droite accompagnait le compte rendu de la revue.

1990

Une réunion à Minsk
En novembre 1990, quelques douzaines de membres AA de Lettonie, de Lituanie et d'Ukraine rencontrent leurs homologues de Minsk, en Biélorussie, pour coordonner les services de leurs pays respectifs. En avril 1991, une seconde conférence se tiendra à Riga, en Lettonie, attirant 180 membres AA de ces quatre pays et de Russie.
Salle comble à Seattle
Dépassant de beaucoup les prévisions, quelque 48 000 personnes convergent vers Seattle en 1990 pour le neuvième Congrès international, dont le thème est « Cinquante-cinq ans, un jour à la fois ». Plus de 250 réunions avec seulement des places debout ont lieu au Seattle Center et ailleurs en ville. C'est alors le plus grand congrès jamais tenu dans cette ville.

1991

En Roumanie, réussite en deux étapes
En 1988, Fran P., un Américain qui enseigne l'anglais à l'université de Timisoara, tente de fonder un groupe AA avec l'aide de Rodica, une étudiante alcoolique, mais le recours à l'aide d'une Puissance supérieure mécontente le gouvernement. Ce n'est qu'en 1991, presque deux ans après la chute du gouvernement communiste, qu'un groupe AA prendra son essor à Timisoara. En 1993, Petrica et Damian, des alcooliques hospitalisés à Bucarest, créeront un groupe dans la capitale avec l'aide du Dr Doina Constantinescu et de Patricia et Lee, un couple AA des États-Unis. Le dépliant ci-dessous montre les efforts des AA de Roumanie pour rejoindre les alcooliques qui souffrent.
En Asie du Sud-Est
En 1991, cinq membres AA commencent à se réunir à Ubud, en Indonésie, annonçant les débuts de petits groupes à Kuta, Sanur et Seminyak. Des touristes de passage y assistent, mais, en 2003 quelque 40 Indonésiens se seront joints. Des groupes stables d'autochtones se réunissent aussi en Thaïlande, au Vietnam, à Singapour et en Malaisie.
Le Canada et la barrière des langues
Pour transmettre le message aux populations autochtones des Territoires du Nord-Ouest, qui parlent sept langues différentes, les membres AA de la région de Yellowknife tentent de réunir toutes les traductions connues en langues autochtones américaines des publications AA. Ils en confirment l'exactitude et montent des dossiers faciles d'accès pour les membres. Leurs efforts se poursuivent et ouvrent la voie à un administrateur territorial de l'Est du Canada et un ami membre se rendront visiter en mai 2004 des communautés éloignées du nord du Québec et remettront des publications des AA en inuktitut aux éducateurs, aux directeurs de prisons, aux avocats et aux maires.
Missives dans le golfe Persique
Après le déclenchement de l'intervention militaire dans le golfe Persique, en 1991, le membre du personnel responsable des Isolés et Internationaux, au BSG de New York, reçoit des nouvelles de dizaines de membres servant en Arabie Saoudite. Il envoie à chacun un exemplaire du nouveau livre Daily Reflections, un abonnement gratuit à la revue Grapevine et toute publication demandée. Le sergent John L. écrit: « Ma présence dans ce désert n'aura pas été vaine. J'ai finalement été forcé d'examiner sérieusement ma vie. Comme on dit dans le Gros Livre, je construis un pont vers la liberté. »
Le premier congrès amérindien en 1991
« Vivre nos traditions dans la sobriété », tel est le but des rencontres AA d'Amérindiens. C'est aussi le thème apparaissant sur l'emblème (ci-contre) du premier congrès annuel de membres AA amérindiens des États-Unis et du Canada. Parmi les 800 participants réunis à Las Vegas en octobre 1991, on compte des Amérindiens de quelque 100 nations et des représentants de programmes sur l'alcoolisme, de centres de réadaptation et de centres de traitement. Au cours des années suivantes, les États de Washington, du Dakota du Sud, de la Caroline du Nord tiendront leurs propres congrès. En 2004, Minneapolis accueillera le quatorzième congrès amérindien national et international.
Réunions européennes des services
À Francfort (droit), 32 délégués AA de 18 pays assistent en 1991 à la Réunion européenne des services. La conférence zonale se tient tous les deux ans dans cette ville allemande depuis 1981 et permet aux délégués de groupes européens de présenter des comptes rendus et d'échanger sur les problèmes de leurs pays respectifs et sur d'éventuelles solutions.

1992

Le Bureau des Services généraux déménage en 1992
Après 20 ans sur Park Avenue South, dans l'est de Manhattan, le BSG emménage au 475 Riverside Drive. Nous sommes en mars 1992. (Par un heureux hasard, l'édifice de 19 étages a été construit par la famille Rockefeller, qui a joué un rôle si important dans les débuts du mouvement.) Le BSG occupe tout le onzième étage, et les bureaux de Grapevine sont à l'étage au-dessus. Des centaines de membres AA du monde entier visitent chaque année les bureaux. Tous les visiteurs peuvent visiter les Archives sans rendez-vous.

1993

Un parrainage Mexique-Cuba
Exemple typique de parrainage entre pays, le Mexique aide à lancer, à La Havane, en février 1993, le premier groupe AA de Cuba, le Grupo Sueño (Groupe Rêve). L'année précédente, les Cubains Ciro V. et Juan A. avaient demandé en vain aux fonctionnaires l'autorisation de fournir de l'information sur les AA, « un mouvement, disaient-ils, sans nationalité, programme politique ou intérêts financiers ». Mais une fois informé par les AA du Mexique des particularités du programme de rétablissement, le gouvernement cubain se ravise et accueille les AA. À la fin de 2004, quelque 200 groupes seront devenus actifs à Cuba. L'arrivée des AA dans l'île est célébrée chaque année en janvier, comme l'indique l'affiche ci-contre.

1995

Le germe est semé en Chine
En 1995, le Dr Lawrence Luan, médecin chinois à la retraite et propriétaire d'une clinique à Santa Barbara, en Californie, demande à son administrateur, qui se trouve être un membre AA, de l'accompagner dans un voyage d'affaires médical dans sa ville natale de Daiwan. Pour obtenir son visa, l'administrateur doit, à la demande des autorités chinoises, parler du sida, mais le Dr Luan s'arrange plutôt pour qu'il parle à cinq médecins de l'hôpital psychiatrique de Daiwan sur son sujet favori : l'alcoolisme. Son discours est bien accueilli, tout comme les exemplaires du Gros Livre en chinois qu'il remet aux médecins. En 1998, il parlera de cette expérience au forum territorial du Pacifique, à Sacramento, à la table ronde internationale. Par la suite, un membre de l'intergroupe de San Francisco, met sur pied un groupe de « messagers » qui se rendra en Chine. À droite, « Alcooliques anonymes » en caractères chinois.
Cinquante ans au Canada
En juillet 1995, plus de 6 000 membres AA et amis du Canada, des États-Unis, d'Amérique du Sud, d'Europe et d'Asie se réunissent à Toronto pour célébrer les cinquante ans des Alcooliques anonymes au Canada. Au programme, 34 réunions avec conférenciers, 26 tables rondes, 40 réunions-marathons et deux débats-marathons.
Soixante ans
Le thème du Congrès international du 60e anniversaire, « Les AA partout, n'importe où », est bien choisi, puisque près de 56 000 personnes des États-Unis, du Canada et de 85 autres pays envahissent San Diego, en Californie, en 1995. Parmi les faits saillants, une danse d'ouverture sur les quais, avec feux d'artifice sur la baie, une réunion inaugurale dans un stade Jack Murphy bondé, et des anciens racontant leur histoire à la réunion des « Quarante ans et plus d'abstinence », l'événement vedette du samedi soir. À droite, l'album souvenir du congrès.
Première réunion des services d'Asie-Océanie
Longtemps après que Bob P., de Nouvelle-Zélande, ait eu l'idée d'une réunion de zone pour les groupes d'Asie et des îles du Pacifique, Tokyo accueille, en mars 1995, la première réunion des services d'Asie-Océanie. Bob préside la réunion, dont le thème, « Transmettez le message au pays voisin », insiste sur la responsabilité commune de la Douzième Étape dans cette partie du monde. Les délégués viennent de l'Australie, de Hong-Kong, du Japon, de la Corée, de la Nouvelle-Zélande et de Vanuatu.
www.aa.org
Avec l'accord du Conseil des Services généraux, le BSG de New York lance un site Web le 22 décembre 1995. D'un clic, les usagers peuvent désormais accéder à de l'information sur le mouvement en anglais, en espagnol et en français. Le site Web des AA du BSG évolue constamment. Au printemps 1998, le BSG partagera l'expérience de membres AA férus d'informatique en mettant en place une foire aux questions à l'intention d'entités AA désireuses de créer leur propre site Web. En 2000 et en 2006, « aa.org » connaîtra une expansion majeure.

1996

Se publica La Viña
Une édition espagnole du Grapevine paraît à l'été 1996. On retrouve, dans le nouveau magazine bimestriel La Viña, des articles traduits du Grapevine et des articles originaux en espagnol. La Viña est distribuée en Amérique du Nord, en Amérique latine et en Espagne, et fera la joie, par la suite, des membres hispanophones du monde entier.
Un Conseil des Services généraux japonais
Un Conseil des Services généraux composé de huit administrateurs, dont deux non alcooliques, voit le jour à Tokyo, en janvier 1996. On estime alors que 3 500 à 4 000 membres forment 290 groupes. Les membres AA du Japon visitent et appuient ceux de la Corée, et vice versa. Au début du siècle, les AA du Japon se joindront au BSG de New York pour parrainer les groupes naissants de Mongolie. Ci-contre, une carte faite à la main, offerte par le district de Kansai à un cadre du BSG de New York, où on peut lire : « Bonne volonté, honnêteté et ouverture d'esprit, fondements du rétablissement. »

1997

Appui à l'Afrique équatoriale française
Le parrainage de pays africains par la France commence par un contact entre Jean-Yves M. et un Isolé du Cameroun, Donatien B., directeur de prison et alcoolique. Devenu abstinent, celui-ci décide de transmettre le message. En visite au Cameroun en 1998, Jean-Yves et Jean-François L. découvrent, surpris, que Donatien a fondé un groupe en prison qui compte 54 membres. Pendant son séjour, Jean-Yves rencontre des fonctionnaires, des directeurs de police et des membres du clergé. De 1998 à 2001, des visites annuelles en Afrique de membres AA de France aideront à créer des groupes au Bénin, au Tchad et au Togo. Ci-dessus, des villageois du Cameroun accueillent un visiteur du BSG avec chants et danses traditionnels, auxquels prend part son compagnon de voyage, un membre AA du groupe de Douala.

2000

Accueillir le millénaire à Minneapolis
Quelque 47 000 personnes célèbrent la libération de l'esclavage de l'alcoolisme au onzième Congrès international tenu à Minneapolis, au Minnesota, à l'été 2000, sous le thème « Transmettez le message au 21e siècle ». On se rappellera l'événement Walk-the-Walk, où un flot de participants de 86 nations suit la ligne bleue tracée entre le palais des congrès et le Metrodome Hubert H. Humphrey en route pour la cérémonie d'ouverture. Le vingt millionième exemplaire du Big Book est remis au groupes familiaux Al-Anon lors d'une cérémonie spéciale.
Premier congrès international Al-Anon
Quarante-trois ans après sa fondation, Al-Anon tient son premier congrès international. Cela se passe en juillet 1998 à Salt Lake City, en Utah. En cette fin de siècle, on dénombre 24 000 groupes Al-Anon et 2 300 groupes Alateen dans plus de 110 pays.
Deux millions de membres
En ce début de millénaire, on estime le nombre de membres AA dans le monde à 2 160 013. Autre jalon important en 2000, le nombre de groupes dépasse pour la première fois les 100 000.
D'un pôle à l'autre
Même dans les lieux les plus éloignés - le cercle polaire et l'Antarctique - les alcooliques ont eu le message AA, en 2000. Avec l'aide de groupes canadiens, les AA se réunissent sur la terre de Baffin et ailleurs dans le Grand Nord, pendant que des membres à la base aérienne McMurdo, en Antarctique, organisent des réunions pour le personnel militaire et autres visiteurs.
Un événement marquant en Amérique du Nord
En avril 2000 a lieu la 50e Conférence des Services généraux à New York. Les délégués de 92 régions AA des États-Unis et du Canada, des membres du Conseil et des dirigeants et cadres du BSG et de Grapevine entendent des rapports et passent en revue les finances, tout comme leurs homologues 50 ans avant eux. Entre autres, les délégués à la Conférence visitent le nouveau Bureau des Services généraux à Morningside Heights.
Parrainage aux antipodes
Les AA d'Australie, actifs depuis 1945, aident les membres de Phnom-Penh, au Cambodge, à fonder des groupes en langue khmère. Ils aident aussi à la création de groupes au Timor Oriental, en Nouvelle-Guinée et ailleurs dans le Pacifique. En Nouvelle-Zélande, où depuis des années on traduit la littérature AA en maori (ci-contre, la Prière de la sérénité), en fidjien, en samoan et autres, le bureau de services lance une initiative pour transmettre le message aux établissements pénitentiaires de 32 pays d'Océanie et du Pacifique.

2001

Le mouvement prend racine en Chine
En août 2001, deux membres du personnel du BSG de New York et le Dr George Vaillant (administrateur non alcoolique) sont allés en Chine rencontrer des médecins et assister à des réunions dans les trois groupes des AA de Chine existants - deux à Beijing et un Changchun. Le Dr Vaillant est invité à prendre la parole devant cinquante médecins pour parler d'alcoolisme.
Première femme présidente du Conseil
En 2001, une femme est élue à la présidence du Conseil des Services généraux pour la première fois : Elaine McDowell, Ph.D., (à droite), qui est membre non alcoolique du Conseil depuis neuf ans. Forte d'une expérience de plus de 28 ans dans la prévention et le traitement, le Dr McDowell voue une confiance totale aux principes AA.
Les AA à
Après l'attaque du 11 septembre 2001 contre le World Trade Center, à New York, des membres AA épuisés, parmi les équipes de pompiers, de policiers et de nettoyeurs, éprouvent le besoin de tenir des réunions AA près de Ground Zero. Un responsable de la Croix-Rouge signale au BSG avoir reçu plusieurs demandes en ce sens. La Croix-Rouge attribue alors aux membres AA une pièce dans un abri temporaire au sud-ouest du site, la porte ornée d'un cercle et d'un triangle. Pour accommoder tout le monde, on fournit une autre pièce au nord du site. Des réunions sont organisées par la Région 49 (Sud-Est de New York) et l'Intergroupe de New York. Les deux locaux permettent aux membres de se réunir, mais aussi de se reposer et de méditer. Des membres ont réalisé la plaque ci-dessous et l'ont offerte en souvenir au BSG et à l'Intergroupe.
Quatrième édition du Big Book
En novembre 2001, après quatre ans de développement et plus de 25 réunions de comités, une nouvelle édition du Gros Livre sort de presse. Les 164 premières pages restent inchangées, mais la nouvelle édition comprend 41 récits d'alcooliques abstinents (24 nouveaux et 17 « rescapés » de la troisième édition) présentant un plus vaste éventail de membres, en termes d'expériences, d'âge, de croyances et d'appartenance ethnique. Le BSG de New York envoie un exemplaire gratuit de la quatrième édition aux groupes des É.-U. et du Canada.

2002

Une réunion en Pologne
En avril 2002, Varsovie, en Pologne, accueille pour une Réunion de services de l'Europe de l'Est les délégués de 13 pays : Biélorussie, Bulgarie, Estonie, Hongrie, Kirghizstan, Lettonie, Lituanie, Moldavie, Pologne, République tchèque, Russie, Slovaquie, Ukraine, et des invités d'Allemagne et de Finlande. La rencontre se veut un pont vers les Réunions de services mondiales pour des pays qui n'y participent pas encore. Depuis les années 1980, les AA d'Allemagne parrainaient des groupes d'Allemagne de l'Est, de Tchécoslovaquie et de Hongrie, alors que la Finlande aidait la Russie. Dans beaucoup de pays, le nombre de membres continuera de croître, surtout en Pologne et en Russie, où l'on comptera, en 2004, 1 700 et 300 groupes respectivement. La carte à droite reproduit une partie de l'oeuvre d'art d'un membre des AA de Varsovie.

2003

Publication de Experience, Strength and Hope
En avril 2003, les AA publient Experience, Strength and Hope, un recueil de témoignages personnels publiés dans les première, deuxième et troisième éditions du Big Book, "Alcoholics Anonymous". Les membres peuvent désormais lire plusieurs des témoignages personnels des premiers membres des AA qui ont dû être éliminés pour faire place aux nouveaux témoignages qui reflète mieux la composition des membres au cours des ans. Un regard fascinant sur le passé des AA.
En Afrique subsaharienne
En juin 2003, la première Réunion de services de l'Afrique subsaharienne a lieu au centre de conférence Willow Park (ci-contre) de Johannesburg, en Afrique du Sud, et accueille deux délégués de chacun des pays suivants : Afrique du Sud, Botswana, Kenya, Lesotho, Malawi, Namibie, Tanzanie, Uganda et Zimbabwe, et des représentants des BSG de Grande-Bretagne et de New York. Cette rencontre fait partie d'une initiative de l'Afrique du Sud pour améliorer la coopération avec les professionnels et régler les problèmes de distribution de livres AA dans une région où l'on recense plus de 250 langues. Selon un délégué, « le repas familial du samedi soir était rempli de rires et d'échanges, et nous exprimions notre joie après une longue journée de travail intense ».
Succès en Amérique latine
Le parrainage entre pays, les nombreuses publications de littérature AA par les BSG d'Amérique centrale et du Sud, et la REDELA bisannuelle contribuent à la transmission du message à presque tous les pays d'Amérique latine. En 2004, on compte 13 280 groupes au Mexique et 4 680 au Brésil. Les pays latino-américains ayant plus de 200 groupes sont l'Argentine (850), le Venezuela (280), l'Uruguay (248) et Cuba (200). Ceux ayant plus de 100 groupes sont le Chili (147) et le Pérou (140). En 2003, la 13e REDELA depuis 1979 se tient à Maracaibo, au Venezuela (l'affiche à droite).

2004

Les 60 ans du A.A. Grapevine
En juin 2004, le magazine mensuel des AA, le A.A. Grapevine, célèbre ses 60 ans de publication continue. D'un bulletin de 8 pages créé par des bénévoles pour les membres des AA de New York, le Grapevine est maintenant une "réunion par écrit" internationale de 64 pages pour les membres des AA et son tirage dépasse 110 000.
Croissance en Mongolie
Le premier congrès des AA de Mongolie, en juillet 2004, est le fruit de six années de travail. Un médecin non alcoolique, le Dr Erdenebager, s'est d'abord intéressé aux AA et a demandé des réunions à l'extérieur des établissements de soins à Oulan-Bator. En 1999, deux membres abstinents depuis peu et un médecin sont allés voir à Moscou comment faire fonctionner le mouvement en Mongolie. À la suite de demandes de membres adressées au BSG de New York, AAWS a permis la publication, en 2002, du Gros Livre en langue mongole. Sous le parrainage des AA du Japon, les groupes de Mongolie passent de 25 en 2003 à 41 un an plus tard. La construction à flanc de montagne, ci-dessous est un temple bouddhiste dont les moines, sympathiques aux efforts des AA, ont reçu la visite d'un cadre du BSG.
Nouvel archivage numérique
Soixante ans de contenu de la revue Grapevine sont mis en ligne dans les Archives numériques du Grapevine, le 1er juillet 2004. Les abonnés peuvent accéder à quelque 12 000 articles, des milliers de lettres, l'histoire des AA en mouvement et d'innombrables blagues et dessins humoristiques. En cliquant sur « Digital Archive » dans la page d'accueil de www.aagrapevine.org, les abonnés peuvent chercher par rubrique, thème, date ou mot clé.
Stepping Stones devient site historique
En 2004, sur recommandation du Conseil de l'État de New York pour la sauvegarde du patrimoine, le gouverneur déclare site historique Stepping Stones, la maison de Bedford Hills où vécurent Bill et Lois à partir de 1941.

2005

70e anniversaire des AA à Toronto
Plus de 44 000 membres des AA se sont réunis à Toronto pour le Congrès international 2005 marquant les 70 ans qui séparent la rencontre de deux alcooliques abstinents d'un Mouvement à l'échelle mondiale de plus de deux millions de membres. Le thème "Je suis responsable" reprend celui du Congrès international de 1965 qui a aussi eu lieu à Toronto qui a marqué la naissance de la "Déclaration de responsabilité" bien connue.
Vingt-cinq millions de Big Books
Le vingt-cinq millionième exemplaire du Big Book, "Alcoholics Anonymous", a été remis au directeur de la prison de San Quentin au Congrès international à Toronto. C'est la manière que les AA ont choisie pour exprimer leur gratitude pour la longue tradition de soutien aux AA comme ressource pour les détenus alcooliques de cette institution. La première réunion des AA à San Quentin a eu lieu en 1941.

2006

La Viña célèbre son 10e anniversaire
Le magazine La Viña, la "réunion par écrit" des AA pour alcooliques hispanophones a été lancé en 1996. Au moment du 10e anniversaire de La Vina en juin 2006, son tirage atteignait 10 000 exemplaires, alors que son tirage initial était de 6 000.
Le AA Grapevine disponible en format audio
En juin 2006, le vénérable magazine mensuel des AA, le AA Grapevine, est offert en format audio sous le nom de AudioGrapevine. Les abonnés peuvent télécharger et écouter une grande partie du contenu du Grapevine, dont les témoignages personnels des membres des AA qui ont choisi de partager leur histoire.
60e anniversaire
En novembre, l’Afrique du Sud a célébré le 60e anniversaire des AA. L’événement a été souligné par un mini rassemblement qui a réuni plus de 300 personnes. Une bannière devant l’estrade principale annonçait le thème de l’événement : « Des ténèbres à la lumière – les AA en AFS 1946-2006 ». Parmi les articles en exposition, il y avait un Gros Livre de 1947, propriété de Solomon M., un des pionniers des AA en Afrique du Sud.

2007

Première réunion de la Zone d’Afrique centrale et de l’ouest
La première réunion de la Zone d’Afrique centrale et de l’ouest (RACO), parrainée par AA France, a eu lieu en novembre. Le but de la réunion est de transmettre le message à l’alcoolique qui souffre encore dans des régions où l’on parle plusieurs langues. Quatre pays francophones ont assisté à la première RACO : le Burkina Faso, le Mali, le Sénégal et le Tchad. À la fin de cette première réunion, les délégués ont voté pour tenir une RACO aux deux ans où deux délégués représenteront chaque pays.

2008

Publication du Gros Livre en espagnol
Une troisième édition, nouvelle, du Gros Livre en espagnol – Alcohólicos Anonimios – est publiée par A.A. World Services. Cette troisième édition comprend 32 nouvelles histoires de rétablissement, trois histoires traduites de la première édition anglaise du Gros Livre et 12 histoires reprises de l’édition espagnole précédente.

2009

Hommage aux cofondateurs
Bill et le Dr Bob ont été intronisés au Extra Mile Volunteer Pathway créé par le Points of Light Institute. L’organisme, situé à Washington, D.C., honore les personnes qui ont été à l’origine de mouvements bénévoles et qui sont devenus des modèles positifs.
Le Gros Livre des AA franchit une nouvelle frontière
Avril 2009 marque le 70e anniversaire de la publication du Gros Livre, Alcoholics Anonymous. Nous en sommes à la quatrième édition et l’on s’attend à ce que le 30 millionième exemplaire soit imprimé cette année. Disponible en 58 langues dont le Langage signé américain et le Braille, en plusieurs formats imprimé et audio, le texte de base des AA a transmis le message d’espoir et de rétablissement dans le monde entier.
Anniversaire important du groupe du pénitencier d’état de l’Oregon
Trente-cinq hommes et femmes membres des Alcooliques anonymes se sont réunis à l’extérieur du pénitencier d’état de l’Oregon (PEO), le seul établissement à sécurité maximale de l’Oregon, pour marquer le 65e anniversaire de la réunion du groupe Mill Creek des Alcooliques anonymes. La première réunion du groupe Mill Creek au PEO a eu lieu le 30 mai 1944.

2010