Chercher sur notre site
Chercher


Lire le Gros Livre et les Douze et Douze

Déclaration de confidentialité


Site Web des AA du Bureau des Services généraux
Cette information explique les pratiques d’information en ligne et les choix qui vous sont offerts quant à la façon dont l’information est recueillie et utilisée sur le site Web.
 
L’information que nous recueillons
Sur le site Web du BSG nous n’exigeons aucune information qui puisse vous identifier personnellement pour vous permettre d’accéder et d’utiliser le site Web. Certaines fonctions, comme l’information en ligne et les formulaires d’inscription, vous demandent de soumettre de plein gré des informations personnelles qui pourraient inclure: votre nom, l’organisation, l’adresse et les numéros de téléphone et de télécopieur.
 
L’utilisation que nous faisons de l’information
Toute information personnelle que vous nous soumettez est gardée en stricte confidentialité, séparément du site Web, et n’est utilisée que par le BSG pour vous donner l’information que vous avez demandée ou pour vous inscrire aux Forums territoriaux ou aux Congrès internationaux. Nous ne fournissons ni ne transmettons d’information sur l’identité personnelle à quelque organisation que ce soit.
 
Les témoins (Cookies)
Certaines parties du site Web du BSG utilisent des « témoins » pour faciliter votre accès continu et votre utilisation soutenue du site Web, pour faire le suivi de l’utilisation du site, et pour compiler des données cumulatives non personnelles dans le but d’améliorer le contenu et l’efficacité du site Web. Nous ne faisons pas de liens entre l’information personnelle que vous soumettez sur les formulaires en ligne du site Web du BSG et les données contenues dans les témoins. La plupart des fouineurs et certains utilitaires commerciaux vous permettent d’accepter ou de refuser les témoins de notre site ou de tout autre. Si vous refusez l’usage des témoins, vous pourrez quand même avoir accès à notre site Web.
 
Sites tiers
Certaines parties du site Web du BSG contiennent des liens vers d’autres sites Web. Quand vous quitterez notre site Web, vous verrez un avis de non-responsabilité. Vous devriez consulter la déclaration de confidentialité de l’autre site pour plus d’information, car leurs pratiques pourraient être différentes des nôtres.
 
Comment nous rejoindre
Si vous avez des questions concernant cette déclaration de confidentialité, prière de communiquer avec nous :
 
General Service Office
P.O. Box 459
Grand Central Station
New York, N.Y. 10163
(212) 870-3400



Approuvé par les S.M.A.A. le 19 Septembre 2003.


Voici la politique du site Web du Conseil de A.A.W.S. :

Le but de ce site Web est de :
  • Servir le mouvement des Alcooliques anonymes
  • Être une ressource pour les membres des AA, les professionnels qui travaillent avec des alcooliques, les médias et le grand public.
  • Fournir une information exacte et cohérente sur les Alcooliques anonymes
  • Donner des informations sur les services et les activités offerts par le Bureau des Services généraux, et
  • Stimuler la participation des membres, des groupes et des comités aux services et aux activités des AA.
 
De plus :
  • Le Conseil d’A.A.W.S., par l’entremise de son Comité des Services, est responsable de la supervision du site Web.
  • A.A.W.S. préparera un rapport annuel sur l’activité sur le site Web à l’intention du comité du Conseil pour l’Information publique (IP).*
  • A.A.W.S. préparera des rapports trimestriels sur l’activité sur le site Web à l’intention du comité du Conseil pour l’Information publique (IP)*
  • Le site Web donne des informations en trois langues: l'anglais, le français et l'espagnol, dans la mesure du possible.
  • Le contenu est tiré des documents AA existants, disponibles au BSG, dans la mesure du possible.
  • Le site Web fournit des informations en vue de communiquer avec les régions de la Conférence des Services généraux en publiant une liste et les liens vers les sites Web existants.
  • Le site Web fournit des informations et de l'aide en incluant la liste des Bureaux centraux, des Intergroupes et des Services d'aide téléphonique aux États-Unis et au Canada, les BSG internationaux, incluant les liens vers les sites Web et le adresses de courriels, sauf lorsqu'on y utilise les noms de famille.
  • Le site Web présente une coupure donnant un avis de non-responsabilité pour tous les liens extérieurs.
  • Le site Web donne certaines informations sur l'histoire des AA, tirées des Archives.
  • A.A.W.S. ne vend pas de publications des AA sur le site Web, mais il pourra contenir des informations sur le catalogue, dont les prix, ainsi que des informations sur les endroits où on peut acheter des publications des AA.
  • Le site Web encouragera les usagers à faire des suggestions sur le design et le contenu du site Web
  • Cette politique sera revue chaque année par le Conseil de A.A.W.S.

Approuvé par A.A.W.S. le 12 décembre 2008
 
________
*Selon la Résolution de la Conférence 2004 (Comité de l’Information publique)
 

Politique de propriété intellectuelle

Approuvée par le Conseil de A.A.W.S. le 27 janvier 2005

Les copyrights des AA
AAWS détient plusieurs copyrights en fidéicommis pour l’ensemble des AA concernant les nombreux ouvrages imprimés, sur vidéo, sur cassettes, sur CD et autres documents produits et publiés par A.A.W.S. en anglais et dans d’autres langues.
 
Politique
Règle générale, AAWS limite les licences de publication et de distribution des publications des AA aux Bureaux des Services généraux et comités des publications des autres pays dans le monde. Les « Statuts actuels de la Conférence » nous guident en cette matière : « Dans les pays où il existe une structure des Services généraux, la Conférence des Etats-Unis et du Canada déléguera au conseil des Services généraux de ladite structure le droit exclusif de publier nos publications approuvées par la Conférence. »
 
Politique de réimpression d’extraits
Notre politique de réimpression d’extraits, cependant, diffère de notre politique de licence. Comme il est dit dans le Manuel du Service chez les AA : « Dans les publications locales des AA, il est permis de citer une phrase ou un court paragraphe tiré des publications des AA comme le Gros Livre Les Alcooliques Anonymes, Les Douze Étapes et les Douze Traditions, Le Manuel du Service chez les AA et des brochures approuvées par la Conférence, sans demander d’abord une permission écrite… (en ajoutant un crédit qui devrait se lire comme suit : Extrait de (titre de la publication, numéro de page). Reproduit avec la permission de AA World Services, Inc. » Les personnes ou organismes non AA n’ont pas le droit de reproduite les documents protégés par copyright sans en avoir obtenu l’autorisation suite à une demande écrite en ce sens.
 
Marques de commerce et logos
A.A. World Services et le Grapevine détiennent un certain nombre de marques de commerce et de logos, et les lignes de conduite concernant leur utilisation sont fondées en partie sur des considérations d’ordre juridique et, en partie, sur la nature des AA.
Voici la liste complète des marques de commerce et de service déposées qui symbolisent les Alcooliques anonymes, leur travail et leur but : A.A. Alcoholics Anonymous, Les Alcooliques anonymes, The Big Book, le Gros Livre, Box 4-5-9, The Grapevine, A.A. Grapevine, GV, Box 1980, La Viña.
 

La politique de A.A.W.S. concernant les traductions

I. Considérations générales
A. La traduction de textes protégés par droits d’auteur constitue une oeuvre dérivée et, comme tel, la permission du détenteur des droits d’auteur doit être obtenue avant d’entreprendre la traduction
B. La politique de AAWS concernant la licence et la publication de matériel AA s’appuie sur les dispositions de la Charte actuelle de la Conférence, qui la guide : « Dans les pays où il existe une structure des Services généraux, la Conférence des Etats-Unis/Canada accordera un droit unique de publier nos publications approuvées par la Conférence au Conseil des Services généraux de ce pays. »
C. AAWS a une politique de longue date qui veut que, à la demande d’une autre structure de Services généraux, une aide financière pour la publication d’un écrit leur soit offerte, là où approprié (voir « ‘Foreign Aid – Literature carries the message », The Thirty-Fourth Annual Meeting of the General Service Conference of Alcoholics Anonymous, 1984, pp 16-17). Traditionnellement, une telle aide a pris la forme suivante : AAWS prêtera l’argent pour la publication d’un écrit particulier (généralement traduit). AAWS gardera le titre en inventaire, en utilisant une partie du prix de vente pour rembourser AAWS, et réservera l’autre partie pour financer la prochaine impression de l’écrit.
D. Toutes les traductions seront faites à partir de la version la plus récente de l’oeuvre en langue anglaise.
E. Afin qu’elles soient considérées complètes, toutes les traductions de Les Alcooliques anonymes (le Gros Livre), peu importe qui l’a faite, devra contenir la totalité de la première partie qui apparaît dans la version en langue anglaise US/Canada, qui comprend : L’opinion d’un médecin, les avant-propos et la Préface ; le texte de base, soit des pages 1 à 164 ; et Le cauchemar du Dr Bob, plus les appendices, présentés à la fin du livre. La permission d’ajouter tout autre écrit qui ne paraît pas dans l’original sera accordée au cas par cas. La permission d’ajouter un tel matériel additionnel sera refusée* si l’ajout entre en conflit avec le message transmis par le Gros Livre.
 
II. Traductions
A. Demande de permission de traduire
1.
Lorsque AAWS reçoit une demande de quelqu’un qui veut traduire des publications des AA de sa propre initiative, le Service des Publications déterminera s’il existe une traduction autorisée aux É.-U. ou outremer. Si une telle traduction existe, la demande sera refusée. S’il n’existe aucune traduction, on demandera à la partie qui fait la demande de traduire certaines parties représentatives de l’œuvre (par ex. : le Cinquième chapitre, et un ou deux autres chapitres du livre Les Alcooliques anonymes), afin de pouvoir faire réviser la traduction par un service professionnel de traduction au plan de la cohérence avec le texte original. On demandera aussi à la partie qui fait la demande d’attendre avant de continuer le travail jusqu’à ce que l’échantillon soit vérifié, et dans tous les cas, elle sera avisée que pour obtenir la permission de continuer la traduction, les droits d’auteur du projet de traduction devront être assignés à AAWS.
2. Une fois la traduction vérifiée, et une entente signée pour assigner les droits d’auteur à AAWS, l’échantillon sera retourné à la partie qui fait la demande, avec soit la permission de continuer la traduction, ou une recommandation d’apporter des changements. Dans ce dernier cas, on demandera à la partie de soumettre d’autres échantillons jusqu’à ce que la traduction soit jugée satisfaisante.
Sur réception d’une version acceptable de la traduction, la règle générale concernant l’accord de licence, de publication et de distribution de la traduction, s’appliquera, y compris une décision concernant l’applicabilité de l’aide aux publications à l’étranger.
Si, après avoir soumis plusieurs échantillons, le traducteur est incapable de produire une traduction acceptable, le Conseil examinera alors s’il peut poursuivre son aide dans l’affaire. Ce qui veut dire qu’en considérant l’opinion du membre du Personnel affecté au Service Outremer, de l’ensemble du Personnel, et du Service des Publications, le Conseil se questionnera à savoir s’il y a un besoin immédiat et impérieux de procéder à la traduction ; de plus, il déterminera si le budget permet la dépense d’une traduction par AAWS. Si la réponse est « oui », aux deux questions, le Service des Publications planifiera alors une date pour effectuer ladite traduction.
 
B. Demande à AAWS d’entreprendre une traduction
1. De temps à autre, AAWS recevra une demande externe (par ex. : à l’extérieur des trois sociétés corporatives) de traduire (y compris généralement une demande de publication) d’une publication. Suivant l’avis du membre du Personnel affecté au Service Outremer, de l’ensemble du Personnel, et du Service des Publications, le Conseil se questionnera à savoir s’il y a un besoin immédiat et impérieux de procéder à la traduction de plus, il déterminera si le budget permet la dépense d’une traduction par AAWS. Si la réponse est « oui », aux deux questions, le Service des Publications planifiera alors une date pour effectuer ladite traduction.
2. AAWS peut engager – ou, engager à la demande du Conseil des Services généraux – la préparation d’une traduction, à sa seule discrétion. En exerçant cette discrétion, tous les facteurs nécessaires, y compris le besoin, le coût, la publication, le prix, la distribution, et l’applicabilité de l’aide aux publications à l’étranger, seront considérés par le conseil de AAWS.
3. En d’autres circonstances, entre les réunions du Conseil, le Directeur général, le Service Outremer, ou le Service des Publications, peut recevoir une demande de produire une traduction où il y a un besoin apparent réel, et là où la dépense prévue n’a pas un grand impact sur le budget. Dans de tels cas, le Directeur général peut demander au Service des Publications d’entreprendre la préparation de la traduction demandée.

C. Traductions faites sans l’accord préalable du Conseil
1. Advenant le cas où AAWS reçoit une traduction d’une publication des AA faite sans accord préalable, le Service des Publications déterminera si une traduction approuvée existe déjà aux É.-U. ou à l’étranger. Si une telle traduction existe, la partie qui soumet la traduction sera informée, et il lui sera demandé de cesser toute activité en rapport avec la traduction. Si la traduction n’existe pas, la partie qui soumet la traduction sera informée que la traduction doit être vérifiée par un service professionnel de traduction au plan de la cohérence avec le texte original. On demandera aussi à la partie qui soumet la traduction de ne plus toucher au travail jusqu’à ce que la traduction soit vérifiée, et elle sera avisée que les droits d’auteur de la traduction devront être assignés à AAWS.
2. Une fois la traduction vérifiée, et une entente signée pour assigner les droits d’auteur à AAWS, la traduction sera retournée à la partie qui soumet la traduction, avec ses recommandations de changements. Dans ce dernier cas, on demandera à la partie de soumettre d’autres échantillons jusqu’à ce que la traduction soit jugée satisfaisante.
Sur réception d’une version acceptable de la traduction, la règle générale concernant l’accord de licence, de publication et de distribution de la traduction, s’appliquera, y compris une décision concernant l’applicabilité de l’aide aux publications à l’étranger.
Si, après plusieurs soumissions, le traducteur est incapable de produire une traduction acceptable, on demandera à la partie qui soumet la traduction de cesser cette activité de traduction et de s’abstenir de procéder à tout autre activité qui a trait à la traduction. Le Conseil étudiera alors s’il doit maintenir son aide dans l’affaire. Ce qui veut dire qu’en considérant l’opinion du membre du Personnel affecté au Service Outremer, de l’ensemble du Personnel, et du Service des Publications, le Conseil se questionnera à savoir s’il y a un besoin immédiat et impérieux de la traduction ; de plus, il déterminera si le budget permet la dépense d’une traduction par AAWS. Si la réponse est « oui », aux deux questions, le Service des Publications planifiera alors une date pour effectuer ladite traduction.
_____________
Note: même si on a fait circuler pour approbation les histoires personnelles dans la traduction espagnole, il est probable que l’approbation sera donnée puisque AAWS publie la traduction espagnole pour diffusion aux É.-U./Canada. Il ne semble pas que les histoires personnelles publiées dans d’autres traductions du Gros Livre aient fait l’objet d’une approbation par AAWS. L’avertissement concernant l’ajout de matériel est davantage axé sur l’ajout de texte qui tend à amender, ou autrement modifier, la substance du texte de base. Par exemple, il y a eu discussion par AAWS au sujet d’ajout d’un texte explicatif ajouté à la traduction russe. L’ajout du texte a finalement reçu l’approbation.
 
Approuvé par A.A.W.S. le 12 juin 2009