FP-46 - Vous vous occupez professionnellement d’alcoolisme ?

 

FP-46 - Vous vous occupez professionnellement d’alcoolisme ?

Ce dépliant s’adresse aux professionnels de tous les milieux qui sont en contact avec des alcooliques ; on explique comment les membres et les non-membres peuvent collaborer.

 

Politique d’utilisation du Contenu de A.A. World Services, Inc. permet d'imprimer un examplaire unique de la brochure.

Vous vous occupez professionnellement d’alcoolisme ?



Les AA veulent travailler avec vous

Collaborer avec les milieux professionnels est un des objectifs des AA, et il en est ainsi depuis les débuts de notre mouvement. Nous cherchons à toujours améliorer la fréquence et la qualité de nos communications avec vous, et vos sugges- tions et commentaires sont toujours les bienve- nus. Ils nous permettent de travailler plus effica- cement avec vous à la réalisation de notre but commun : aider l’alcoolique qui souffre.


Une ressource pour les
intervenants professionnels

Ceux qui s’occupent professionnellement des alcooliques ont avec les  Alcooliques  anonymes un but commun : aider l’alcoolique à arrêter de boire pour qu’il puisse mener une vie saine et féconde.

Les Alcooliques anonymes sont une associa- tion sans but lucratif, autosuffisante et totalement indépendante, car elle n’est « reliée à aucune secte, confession religieuse ou politique, à aucun organisme ou établissement ». Par contre, les AA peuvent vous servir de ressource en raison de leur politique de « collaboration sans affiliation » avec les milieux professionnels.

Nous pouvons être une source d’expérience personnelle de l’alcoolisme par un soutien continu envers les alcooliques en rétablissement.


Notre programme

Le but premier des AA, ainsi qu’il est dit dans notre introduction, est « … de demeurer absti- nents et d’aider d’autres alcooliques à le devenir ».

La seule condition d’admissibilité est le désir d’arrêter de boire. Il n’y a aucune cotisation ni droit d’entrée ; nous nous finançons par nos propres contributions. Les membres partagent l’expérience de leur rétablissement de l’alcoolis- me sur la base d’échanges personnels et présentent aux nouveaux les Douze Étapes des AA pour le rétablissement personnel et ses Douze Traditions, qui assurent la survie du Mouvement lui-même.

Les réunions. Elles sont au cœur du programme.  Partout dans  le  monde, dans  des villes grandes ou petites, elles sont conduites par des groupes autonomes. Tous peuvent assister à une réunion des AA ouverte. On y entend habituellement un ou plusieurs témoignages de membres livrant leurs impressions sur le cours de leur maladie et sur leur rétablissement actuel avec les AA. Certaines réunions ouvertes, auxquelles sont invités des professionnels du traitement de l’alcoolisme, des représentants des médias et autres, sont spécifiquement destinées à faire connaître les AA aux non-alcooliques (ou à ceux qui pourraient être alcooliques). Quant aux réunions fermées, seuls les alcooliques peuvent y assister.

Les alcooliques en rétablissement chez les AA assistent généralement à plusieurs réunions par semaine.

L’anonymat. La tradition de l’anonymat per- met à l’association de s’administrer en s’appuyant sur des principes plutôt que sur des personnalités, sur l’attrait plutôt que sur la réclame. Nous diffusons ouvertement notre programme de réta- blissement, mais non pas les noms de ceux qui le pratiquent.

 

Ce que ne fait PAS le mouvement des AA

Ne fournit pas la motivation de départ pour que les alcooliques se rétablissent ; ne sollicite pas les membres ; n’entreprend ni ne parraine de recherche ; ne tient pas de registre de membres ou de dossiers de cas personnels ; ne prend pas part aux « conseils » d’organismes sociaux ; n’exerce ni surveillance ni contrôle sur ses membres ; ne fait ni diagnostic ni pronostic médical ou psychologique ; ne procure ni services de désintoxication ou de soins infirmiers, ni hospita- lisation, ni médicaments, ni traitements médicaux ou psychiatriques ; n’offre pas de services religieux ; n’organise pas de campagnes d’infor- mation sur l’alcool ; ne procure ni hébergement, ni nourriture, ni vêtements, ni emplois, ni argent, ni aucun autre service social ; ne fournit aucun service d’orientation familiale ou professionnelle ; n’accepte aucun argent pour ses services, ni de contributions venant de sources extérieures aux AA ; ne fournit de lettres de référence ni aux commissions de libération conditionnelle, ni aux avocats, ni aux représentants de la cour, ni aux agences sociales, employeurs, ou autres.

 

Clientèle dirigée par les tribunaux  et les centres de traitement

Aujourd’hui, un grand nombre de membres arrivent chez les AA suite à un programme donné à la cour ou dans un centre de traitement. Certains y viennent de leur propre gré, d’autres non.

Les AA ne font de discrimination à l’endroit d’aucun membre éventuel. Il ne nous intéresse pas de savoir qui l’a dirigé chez les AA. Notre seule préoccupation, c’est le buveur.

Attestations de présence aux réunions. Il arrive que les autorités judiciaires demandent une preuve de la présence d’un alcoolique à une réunion AA.

Certains groupes des AA, avec le consentement de la personne concernée, demandent au secrétaire de signer ou de parafer un formulaire d’attestation émanant du tribunal et fourni avec une enveloppe pré-adressée. La personne dirigée donne les éléments d’identification nécessaires et met le formulaire signé à la poste comme preuve de présence.

La collaboration avec l’extérieur varie d’un groupe à l’autre. Il n’y a pas de règle fixe. La méthode et le degré de collaboration avec la justi- ce sont entièrement laissés à la discrétion de chaque groupe.

 

L’unicité du but
et problèmes autres que l’alcool

Certains professionnels définissent  l’alcoolisme et la toxicomanie comme ‘abus de substances’ ou ‘dépendance chimique’. En conséquence, des non-alcooliques sont parfois référés aux AA et encouragés à assister aux réunions des AA. Tous peuvent assister aux réunions ouvertes des AA, mais seules les personnes ayant un problème d’alcool peuvent assister aux réunions fermées.

 

Où trouver les Alcooliques anonymes

Les Alcooliques anonymes sont inscrits dans la plupart des annuaires téléphoniques. (Certains profes- sionnels nous téléphonent pendant que leur client est encore dans leur bureau, donnant ainsi à la per- sonne qui a besoin d’aide la possibilité d’en trouver immédiatement.)

On peut également obtenir aide et renseigne- ments en écrivant ou en téléphonant au Bureau des Services généraux des Alcooliques anonymes. L’adresse  est la suivante  : General  Service Office, P.O. Box 459, Grand Central Station, New York, NY 10163, USA. Téléphone : (212) 870-3400.


LES DOUZE ÉTAPES DES ALCOOLIQUES ANONYMES

1.     Nous avons admis que nous étions impuissants devant l'alcool - que nous avions perdu la maîtrise de notre vie.

2.    Nous en sommes venus à croire qu'une Puissance supérieure à nous-mêmes pouvait nous rendre la raison.

3.    Nous avons décidé de confier notre volonté et notre vie aux soins de Dieu tel que nous Le concevions.

4.    Nous avons procédé sans crainte à un inventaire moral approfondi de nous-mêmes.

5.    Nous avons avoué à Dieu, à nous-mêmes et à un autre être humain la nature exacte de nos torts.

6.    Nous étions tout à fait prêts à ce que Dieu élimine tous ces défauts.

7.    Nous Lui avons humblement demandé de faire disparaître nos défauts.

8.    Nous avons dressé une liste de toutes les personnes que nous avions lésées et nous avons consenti à réparer nos torts envers chacune d'elles.

9.    Nous avons réparé nos torts directement envers ces personnes dans la mesure du possible, sauf     lorsqu'en ce faisant, nous risquions de leur nuire ou de nuire à d'autres.

10.    Nous avons poursuivi notre inventaire personnel et promptement admis nos torts dès que nous nous en sommes aperçus.

11.    Nous avons cherché par la prière et la méditation à améliorer notre contact conscient avec Dieu, tel que nous Le concevions, Lui demandant seulement de connaître Sa volonté à notre égard et de nous donner la force de l'exécuter.

12.    Ayant connu un réveil spirituel comme résultat de ces étapes, nous avons alors essayé de transmettre ce message à d'autres alcooliques et de mettre en pratique ces principes dans tous les domaines de notre vie.

 

LES DOUZE TRADITIONS DES ALCOOLIQUES ANONYMES

1.    Notre bien-être commun devrait venir en premier lieu ; le rétablissement personnel dépend de l'unité des AA.

2.    Dans la poursuite de notre objectif commun, il n'exis-te qu'une seule autorité ultime : un Dieu d'amour tel qu'il peut se manifester dans notre conscience de groupe. Nos chefs ne sont que des serviteurs de confiance, ils ne gouvernent pas.

3.    Le désir d'arrêter de boire est la seule condition pour être membre des AA.

4.    Chaque groupe devrait être autonome, sauf sur les points qui touchent d'autres groupes ou l'ensemble du Mouvement.

5.    Chaque groupe n'a qu'un objectif primordial, transmettre son message à l'alcoolique qui souffre encore.

6.    Un groupe ne devrait jamais endosser ou financer d'autres organismes, qu'ils soient apparentés ou étrangers aux AA, ni leur prêter le nom des Alcooliques anonymes, de peur que les soucis d'argent, de propriété ou de prestige ne nous distraient de notre objectif premier.

7.    Tous les groupes devraient subvenir entièrement à leurs besoins et refuser les contributions de l'extérieur.

8.    Le mouvement des Alcooliques anonymes devrait toujours demeurer non professionnel, mais nos centres de service peuvent engager des employés qualifiés.

9.    Comme mouvement, les Alcooliques anonymes ne devraient jamais avoir de structure formelle, mais nous pouvons constituer des conseils ou des comités de service directement responsables envers ceux qu'ils servent.

10.    Le mouvement des Alcooliques anonymes n'exprime aucune opinion sur des sujets étrangers ; le nom des AA ne devrait donc jamais être mêlé à des controverses publiques.

11.    La politique de nos relations publiques est basée sur l'attrait plutôt que sur la réclame ; nous devons toujours garder l'anonymat personnel dans la presse écrite et parlée de même qu'au cinéma.

12.    L'anonymat est la base spirituelle de toutes nos traditions et nous rappelle sans cesse de placer les principes au-dessus des personnalités.



Publications des AA utiles

Nombre d’intervenants en alcoolisme ont consulté avec profit les publications des AA énumérées ci-après. Vous pouvez vous les pro- curer en vous adressant au Bureau des Services généraux ou au Bureau de service AA de votre région.


PUBLICATIONS APPROUVÉES PAR LA CONFÉRENCE DES AA

VOICI LES AA

FOIRE AUX QUESTIONS SUR LES AA

LE GROUPE DES AA

LES AA SONT-ILS POUR VOUS ?

LES AA POUR LA FEMME

TROP JEUNE ? (à l’intention des adolescents)

UN NOUVEAU VEUT SAVOIR

LES AA POUR L’ALCOOLIQUE PLUS ÂGÉ (il n’est jamais trop tard)

POINT DE VUE D’UN MEMBRE SUR LES AA

VOU CROYEZ-VOUS DIFFÉRENT ?


PÉRIODIQUES
INFORMATIONS SUR LES AA (bulletin destiné aux intervenants en alcoolisme)


THE AA GRAPEVINE
(mensuel international des AA)

 


LES ALCOOLIQUES ANONYMESmd sont une association d’hommes et de femmes qui partagent entre eux leur expérience, leur force et leur espoir dans le but de résoudre leur problème commun et d’aider d’autres alcooliques à se rétablir.

• Le désir d’arrêter de boire est la seule condition pour devenir membre des AA. Les AA ne demandent ni cotisation ni droit d’entrée ; nous nous finançons par nos propres contributions.

• Les AA ne sont associés à aucune secte, confession religieuse ou politique, à aucun organisme ou établissement ; ils ne désirent s’engager dans aucune controverse ; ils n’endossent et ne contestent aucune cause.

• Notre but premier est de demeurer abstinents et d’aider d’autres alcooliques à le devenir.

Copyright© by AA Grapevine, Inc.
Traduit et reproduit avec autorisation.

 

Titre américain
If You are a Professional…

Copyright© 1988
Alcoholics Anonymous World Services, Inc.
475 Riverside Drive New York, NY 10115

Adresse postale : Box 459, Grand Central Station
New York, NY 10163, USA
 

www.aa.org

 

4/15

Voir cette page en: English | Español