Les Douze Traditions

En avril 1946, Bill W. a écrit un article pour le Grapevine intitulé « Douze suggestions pour la tradition des AA », un version préliminaire de ce qui allait devenir ce qu’on appelle aujourd’hui les Douze Traditions. Avec sa clairvoyance habituelle, Bill avait examiné le programme en détail quelque dix ans après sa rencontre avec le Dr Bob à Akron, en 1935, et il a compris qu’à mesure que les AA grandissaient, il devenait important de préserver leur unité et leur unicité de but. Au cours des années 1940, Bill a reçu des centaines de lettres de groupes des AA qui poussaient partout au pays, des lettres qui posaient parfois des questions litigieuses sur l’autonomie des groupes, des problèmes d’anonymat, l’appui à des entreprises externes, et autres du genre.

Ces lettres qui décrivaient ce que Bill allait appeler « une multiplicité d’expériences aussi excitantes que redoutables », on joué un rôle important dans la formulation des Douze Tradition. Publiées une à une dans le Grapevine de décembre 1947 à novembre 1948 et adoptées lors du premier Congrès international de Cleveland, les Traditions ont fourni les lignes de conduites (et non des règles)  qui ont aidé les groupes des AA de l’époque et de l’avenir dans leurs rapports avec le monde extérieur et les Alcooliques anonymes eux-mêmes. « Ne voyez donc, dans ces suggestions, » écrivait Bill dans ce premier article d’avril 1946, « ni les affirmations d’un seul homme ni un quelconque crédo, mais plutôt une première tentative de tracer cet idéal collectif vers lequel notre Puissance supérieure nous a vraiment orientés depuis dix ans. »  

Les Douze TraditionsAujourd’hui, les groupes des AA continuent d’utiliser les Traditions pour tendre vers cet idéal collectif quand ils transmettent leur message d’espoir à l’alcoolique qui souffre encore dans le monde entier.

 
Voir cette page en: English | Español