L’Irlande accueille la Réunion mondiale du service des Alcooliques anonymes

Août 2, 2006

Des délégués représentant les Alcooliques anonymes du monde entier se rencontreront lors de la 19e Réunion mondiale du service (RMS) du Mouvement à l’hôtel Grand de Malahide, en Irlande, du 15 au 19 octobre. Le Conseil des Services généraux d’Irlande est l’hôte de l’événement.

Depuis sa création en 1969, la RSM est un forum pour le partage d’expérience et d’idées sur la façon de transmettre le message des AA pour le rétablissement de l’alcoolisme. Cet événement a lieu aux deux ans et alternance entre New York et d’autres endroits dans le monde. Lors de la RMS de 2002, le délégué irlandais, Paul McC, a dit que « L’Irlande a une frontière entre le Nord et le Sud. Nous avons deux gouvernements, deux systèmes juridiques, deux systèmes de santé… Ma ville natale de Belfast a même des frontières qui divisent les gens selon leur religion et leur affiliation politique. Mais nous sommes tous unis en Irlande autour d’un seul mouvement des AA et d’un message sans frontière du Nord au Sud. »

Bien vivants à 60 ans, les AA d’Irlande ont été créés en 1946 par Conor F., du comté Roscommon qui avait émigré aux États-Unis plusieurs années auparavant. Après trois ans d’abstinence, Conor est rentré au pays pour une visite et il a entrepris de transmettre le message à d’autres alcooliques. Après plusieurs tentatives décourageantes, il a rencontré Richard P. qui est devenu le premier membre des AA d’Irlande. (« J’étais heureux de constater qu’il y avait au moins un alcoolique en Irlande », a dit plus tard Conor, avec ironie.*

Aujourd’hui, les AA sont présents partout en Irlande, dans près de 800 groupes et quelque 13 000 membres, allant des adolescents aux nonagénaires. Au cours des cinq dernières années, on a vu une augmentation importante du nombre de femmes et de jeunes qui se sont joints aux AA. Cependant, « il reste beaucoup à faire, compte tenu de l’importante augmentation de consommation abusive d’alcool au cours des récentes années », a dit Sean MacD, délégué d’Irlande à la RMS de 2004. « Les rapports des Conseils de recherche sur la santé disent que l’alcool est la substance dont on abuse le plus en Irlande. » **

Une bonne partie des discussions à la RMS de 2006 sera consacrée au thème « Anonymes, mais pas invisibles », soulignant l’esprit des Traditions des AA    qui suggèrent que les membres s’expriment en tant que membres des AA, mais sans révéler leur nom ou leur visage en public. Essentiellement, ils suivent la Douzième Tradition  : « L’anonymat est la base spirituelle de toutes nos traditions et nous rappelle sans cesse de placer les principes au-dessus des personnalités. » Parmi les autres sujets discutés, il y aura la distribution des publications, la communication et les structures de service ; il y aura aussi des ateliers sur la façon de transmettre le message dans les pays en voie de développement où l’alcoolisme est endémique. Les séances principales se dérouleront en anglais avec traduction simultanée en espagnol. La participation est limitée aux délégués élus des pays participants.

Les AA, comme il est dit dans le Préambule, « sont une association d’hommes et de femmes qui partagent entre eux leur expérience, leur force et leur espoir dans le but de résoudre leur problème commun et d’aider d’autres alcooliques à se rétablir. Le désir d’arrêter de boire est la seule condition pour devenir membre des AA. Les AA ne demandent ni cotisation, ni droit d’entrée ; nous nous finançons par nos propres contributions... »

Aujourd’hui, les AA sont présents dans plus de 180 pays regroupés dans quelque 106 227 groupes qui réunissent plus de 2 millions de membres dans le monde entier. En 1960, neuf ans avant d’organiser la première RMS, le cofondateur des AA, Bill W., a dit  : « Dès le départ, la communication chez les AA a été plus qu’une simple transmission d’idées et d’attitudes utiles. À cause de notre souffrance commune et de nos moyens communs de nous en délivrer qui ne fonctionnent que quand nous les transmettons à d’autres, nos canaux de communication ont toujours été chargés du langage du coeur.»***

 

*     Les AA partout – n’importe où, Album de famille et souvenir de San Diego (1995) pp. 43-44; 2004 World Service Meeting Report, p. 35
**   2004 W.S.M. Report
*** Le langage du coeur, p. 255

 

_____________


Pour informations supplémentaires, les médias devraient sadresser à :
Coordonnateur de lInformation publique
(212) 870-3119 ou à publicinfo@aa.org
Voir cette page en: English | Español