La Ville de New York est l'hôtesse de la réunion mondiale du service des Alcooliques anonymes

Aux Journaux/Agences de presse

Août 25, 2008

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

 

            Des délégués représentant des Alcooliques anonymes (A.A.) du monde entier se réuniront pour la 20e Réunion mondiale du service (RMS) du Mouvement au Crowne Plaza Times Square, New York, New York. L’événement aura lieu du 26 au 30 octobre 2008 et le Conseil des Services généraux des Etats-Unis et du Canada en sera l’hôte.

            Depuis ses débuts en 1969, la RMS a joué le rôle de forum pour le monde entier, en partageant expérience et idées sur les façons de transmettre le message des AA pour le rétablissement de l’alcoolisme. L’événement alterne aux deux ans entre New York et d’autres endroits dans le monde, et il s’est réuni dans des lieux aussi divers que Aukland, Nouvelle-Zélande, Carthagène, Colombie, et Helsinki, Finlande.

             La capacité de la RMS de réunir les centres de service des AA du monde entier pour des réunions biennales au cours des vingt dernières années rejoint une vision finale de Bill W., cofondateur des AA, qui croyait qu’il pouvait y avoir « un monde AA » pour s’assurer qu’il y aura toujours de l’aide pour les alcooliques malades, où qu’ils soient ou quelle que soit leur langue. Une visite en 1950 à des groupes des AA de Grande-Bretagne et d’Europe l’a convaincu que les AA pouvaient franchir toutes les barrières qui ont « divisé et démoli notre monde actuel ». La première RMS a eu lieu à New York en 1969, un peu plus d’un an avant le décès de Bill W.

            Ce but d’unité a été fortement illustré en 2006, lorsque la RMS s’est réunie à Malahide, en Irlande, sous le thème : « Un message --- Plusieurs langues --- Un Mouvement ». Le délégué irlandais, Paul McC., a dit que « l’Irlande avait une frontière qui divisait le Nord du Sud. Nous avons deux gouvernements, deux systèmes judiciaires, deux systèmes de santé... mon village de Belfast a même des frontières qui divisent les gens de différentes religions et adhérences politiques. Par contre, la chose [qui nous unit] dans toute l’Irlande, c’est un seul mouvement des AA et un message qui transcende la frontière qui sépare le Nord du Sud ».

            Une grosse partie des discussions à la RMS 2008 portera sur le thème : « Le Service --- La gratitude en action » : parmi les autres sujets qui feront l’objet de discussions, il y aura la distribution des publications des AA, les communications et les structures de service. Il y aura aussi des ateliers sur les nouveaux médias et sur les Traditions des AA. Les séances les plus importantes se dérouleront en anglais et en espagnol, avec traduction simultanée. La participation est restreinte aux délégués élus des pays participants.

            Les AA, comme il est dit dans leur Préambule, « sont une association d’hommes et de femmes qui partagent entre eux leur expérience, leur force et leur espoir dans le but de résoudre leur problème commun et d’aider d’autres alcooliques à se rétablir. Le désir d’arrêter de boire est la seule condition pour devenir membre des AA. Les AA ne demandent ni cotisation ni droit d’entrée ; nous nous finançons par nos propres contributions ».

            Les AA sont présents maintenant dans plus de 180 pays, avec un nombre estimé de 113 168 groupes et plus de deux millions de membres dans le monde. Bill W., cofondateur, a dit en 1960, neuf ans avant la première RMS : « Depuis le début, la communication chez les AA n’a pas été qu’une transmission normale d’idées et d’attitudes utiles. En raison de notre lien commun dans la souffrance, et parce que nos moyens communs de libération ne sont efficaces à notre endroit que si nous les transmettons constamment à d’autres, nos réseaux de contact ont toujours été imbus du langage du coeur ».

            Les débuts des AA remontent à la rencontre de Bill W. en 1935 avec l’autre cofondateur, Dr Bob S., un médecin d’Akron, Ohio, qui souffrait aussi d’alcoolisme. Après le dernier verre du Dr Bob le 10 juin de cette même année, les deux hommes se sont dévoués à aider d’autres alcooliques. Le Mouvement comptait environ 100 membres en 1939, alors qu’il a publié « Les Alcooliques anonymes », le texte de base de l’association, qui en est maintenant à sa quatrième édition est publié en 58 langues. En 1950, l’année du décès du Dr Bob, les AA comptaient dans leurs rangs 100 000 membres et ils étaient présents dans de nombreux pays. Bill W. a écrit les célèbres Douze Étapes et aussi les Douze Traditions, qui servent de lignes de conduite. Il a parlé des activités des AA dans le monde dans une autre publication : « Les Douze Concepts des Services mondiaux ».

            Même si Bill W. travaillait à New York, il croyait que le nombre de membres dans d'autres continents excéderait un jour celui des É.-U. et du Canada. Bien que le Bureau des Services généraux des AA à New York continue de servir les groupes et les membres des AA de ces deux pays, Bill W. insistait pour dire que les centres de service dans d’autres pays devraient être indépendants. Il y a présentement 61 centres de service des AA dans le monde, y compris le bureau de New York.

            Pour plus d’informations, communiquez avec la Coordonnatrice de l’Information publique au Bureau des Services généraux, à publicinfo@aa.org, ou à (212) 870-3119.

Voir cette page en: English | Español