17
SEPTEMBRE
LA VRAIE LIBERTÉ
Si, avec la grâce de Dieu, nous acceptions calmement notre sort, nous pouvions vivre en paix avec nous-mêmes et démontrer à ceux qui étaient encore tourmentés par les mêmes peurs qu’il était possible de les surmonter. Nous avons constaté qu’il est plus important d’être libérés de nos craintes que d’être à l’abri du besoin.
— LES DOUZE ÉTAPES ET LES DOUZE TRADITIONS, P. 139
Les valeurs matérielles ont longtemps dirigé ma vie à l’époque où je buvais. Je croyais que tous les biens matériels que je possédais me procureraient le bonheur ; pourtant, après les avoir acquis, j’avais encore l’impression d’être totalement démuni. En entrant chez les AA, j’ai trouvé une nouvelle manière de vivre. Ayant appris à faire confiance aux autres, j’ai commencé à croire en une Puissance supérieure. Ma foi m’a libéré de l’esclavage de l’ego. En remplaçant les biens matériels par les dons de l’esprit, j’ai retrouvé la maîtrise de ma vie. J’ai décidé alors de partager mon expérience avec d’autres alcooliques.
Voir cette page en: English | Español
This is a book of reflections by A. A. Members for A. A. Members
Partagez avec un ami