30
OCTOBRE
VIVRE ET LAISSER VIVRE

Jamais depuis sa fondation, le mouvement des Alcooliques anonymes n’a été divisé par une controverse majeure. Il n’a jamais non plus, dans un monde en perpétuel conflit, pris publiquement parti sur un sujet. Il ne s’agit pas toutefois d’une vertu acquise avec le temps. On pourrait pratiquement dire que nous l’avions de naissance... ... Tant que nous ne discuterons pas de ces sujets entre nous il va de soi que nous ne les aborderons jamais publiquement.

— LES DOUZE ÉTAPES ET LES DOUZE TRADITIONS, P. 202

M’arrive-t-il d’oublier que si j’ai droit à mes opinions, les autres ne sont pas obligés de les partager ? C’est ce que signifie « vivre et laisser vivre ». La prière de la Sérénité me rappelle, avec l’aide de Dieu, d’« accepter les choses que je ne puis changer ». Est-ce que je tente encore de changer les autres ? Quand il s’agit du « courage de changer les choses que je peux », est-ce que je me souviens que j’ai mes opinions et que les autres ont les leurs ? Ai-je encore peur d’être moi-même ? Enfin, pour ce qui est de la « sagesse d’en connaître la différence », est-ce que je me rappelle que mes opinions me viennent de mon expérience ? Si j’adopte l’attitude de celui qui sait tout, est-ce que je ne suscite pas délibérément la controverse ?

Voir cette page en: English | Español
Un livre de réflexions de membres des AA pour les membres des AA.
Partagez avec un ami