28
AOÛT
ALLÉGER LE FARDEAU
Montrer à ceux qui souffrent que la somme d’aide que nous avons reçue constitue la chose qui semble nous rendre la vie si précieuse aujourd’hui… votre noir passé est… la clé de la vie et du bonheur des autres.
— LES ALCOOLIQUES ANONYMES, P. 140
Depuis que je suis abstinent, je suis libéré de bien des souffrances : celle d’avoir trompé ma compagne, celle d’avoir laissé tomber mon meilleur ami, celle d’avoir déçu les espoirs de ma mère. Il s’est trouvé quelqu’un dans le mouvement pour me parler d’un problème semblable et cela m’a permis de raconter ce qui m’était arrivé. Après, nous nous sommes tous les deux retrouvés le cœur plus léger.
Voir cette page en: English | Español
This is a book of reflections by A. A. Members for A. A. Members
Partagez avec un ami