23
OCTOBRE
CE QUE NOUS FAISONS LE MIEUX
« Cordonnier, mêle-toi de ce que tu sais faire ! » Il vaut mieux ne faire qu’une seule chose à la perfection que d’en faire plusieurs à moitié. L’unité de notre association gravite autour de ce principe qui est le thème central de cette Tradition. La vie même de l’association en dépend.
— LES DOUZE ÉTAPES ET LES DOUZE TRADITIONS, P. 172
La survie des AA dépend de l’unité. Que se passerait-il si un groupe décidait de se transformer en bureau d’embauche, en centre de traitement, en service d’aide ? Un excès de spécialisation mène à l’absence de spécialisation, au gaspillage des efforts et finalement au déclin. Ma compétence, c’est de parler avec les nouveaux de ma souffrance et de mon rétablissement. En me conformant à l’objectif primordial des AA j’assure la sécurité du merveilleux don de la sobriété ; ma responsabilité est donc énorme. La vie de millions d’alcooliques est étroitement liée à ma compétence : « transmettre le message à l’alcoolique qui souffre encore ».
Voir cette page en: English | Español
Un livre de réflexions de membres des AA pour les membres des AA.
Partagez avec un ami