Les Alcooliques anonymes nomment deux « amis des AA » au poste d’administrateur

Pour diffusion immédiate

Août 22, 2019

New York, NY : Sœur Judith Ann Karam, Supérieure des Sœurs de la Charité de St. Augustine, en Ohio, et le Dr Al J. Mooney de Cary, en Caroline du Nord, pionnier de la médecine des dépendances, ont été nommés au Conseil des Services généraux des Alcooliques anonymes à titre d’administrateurs non alcooliques (Classe A).

Le Conseil des Services généraux des Alcooliques anonymes est composé de 21 administrateurs, dont 14 sont des alcooliques en rétablissement qui font partie des AA (Classe B) et 7 sont des non alcooliques (Classe A) dont l’expérience professionnelle touche à des activités de service essentielles aux AA. Choisis pour leur savoir-faire ainsi que pour l’histoire personnelle unique qu’ils peuvent apporter aux AA, les 7 administrateurs de Classe A ont toujours pu faire certaines choses que les 14 administrateurs de Classe B ne peuvent pas faire, comme s’adresser directement aux médias au sujet des AA ou utiliser leurs noms complets sans violer le principe de l’anonymat qui guide les membres des AA dans leurs rapports avec la presse. Selon le co-fondateur des AA, Bill W., le rôle des administrateurs de Classe A est  « tout à fait inestimable ». « À l’époque où les AA étaient inconnus », ajoute-t-il, « ce sont les administrateurs non alcooliques qui répondaient de nous auprès du grand public… Leur présence au Conseil nous valait à elle seule la confiance et le respect de plusieurs groupes éloignés. Et, dans le même temps, ils garantissaient notre valeur au monde autour de nous. Voilà en effet les services peu communs qu’ils nous rendent encore. »

Au cours de sa carrière dans l’administration des services de santé, en tant que présidente et directrice du système de soins médicaux des Sœurs de la Charité de 1998 à 2013, Sœur Judith Ann Karam a toujours parlé avec enthousiasme du travail accompli par les Alcooliques anonymes. « Les AA ont toujours fait partie de mon cheminement », dit-elle. « L’alcoolisme est une maladie qui n’a pas de remède, mais les AA offrent un ensemble de services aux alcooliques qui veulent devenir sobres, tout en portant depuis le début une attention particulière aux membres de la famille, une part si importante du rétablissement. »

C’est en 2015, à Atlanta, durant le Congrès international célébrant le 80e anniversaire des AA, que Sœur Judith Ann envisagea pour la première fois l’idée de devenir administratrice de Classe A des Alcooliques anonymes. À cette occasion, Terry Bedient, alors président du Conseil des Services généraux, présentait à la congrégation des Sœurs de la Charité de St. Augustine une copie commémorative du trente-cinq millionième exemplaire du livre Les Alcooliques anonymes, qui est le texte de base de l’Association. En tant que Supérieure de la congrégation, Sœur Judith Ann était sur place pour accepter ce cadeau des AA en reconnaissance du travail de Sœur Mary Ignatia, une sœur de la Charité qui aux premiers jours des AA prit soin de milliers d’alcooliques à l’hôpital St. Thomas de Akron et plus tard à l’hôpital St. Vincent Charity de Cleveland. Sœur Judith Ann s’inscrira maintenant dans cette démarche en travaillant comme administratrice de Classe A au sein de ce qu’elle appelle « la formidable et secourable communauté des AA ».

Né en 1948 à Statesboro, en Géorgie, l’aîné d’une famille de trois garçons, le Dr Al J. Mooney, est le fils d’un médecin qu’une blessure reçue durant la Deuxième Guerre mondiale amena à développer une dépendance à l'alcool et aux opiacés. Son cabinet jadis prospère fut détruit par l'alcool et la drogue, et il fut condamné à la prison pour prescription illégale de narcotiques. Mais quand son père revint de prison, dit le docteur Mooney, « c’était comme si une personne différente habitait le corps de l’homme que j'avais connu ». Son père était devenu abstinent avec l’aide des Alcooliques anonymes.

À 11 ans, le docteur Mooney se prit d’intérêt pour un tel programme, capable de « mouvoir une nouvelle personne dans un ancien corps ». Il en apprendrait bientôt beaucoup plus sur les Alcooliques anonymes. Sa mère, qui était aussi alcoolique, cessa de boire, et ses parents ouvrirent leur maison aux alcooliques en rétablissement. À un moment donné, jusqu’à 25 personnes y demeuraient. Le docteur Mooney commença à suivre ses parents dans les réunions, conférences et forums des AA. Les Alcooliques anonymes « faisaient simplement partie de ma façon de voir le monde », dit le Dr Mooney.

Le docteur Mooney a consacré sa carrière au traitement et au rétablissement de l’alcoolisme. Spécialiste en médecine des dépendances et médecin de famille à Cary, en Caroline du Nord, il a été directeur de l’hôpital Willingway à Statesboro, qui avait été fondé par ses parents pour aider les alcooliques et les toxicomanes à se rétablir, et il siège encore à son conseil d'administration. Il fut l’un des premiers médecins aux États-Unis à être diplômé en médecine des dépendances et c’est le co-auteur d’un livre sur les dépendances et le rétablissement.

« Je suis extrêmement reconnaissant d’avoir l’honneur de servir les AA à titre d’administrateur », dit le Dr Mooney. «  J’ai toujours aimé l’expression ‘ami des AA’. Je le suis moi-même depuis des années et j’espère que j’aurai la chance durant mon mandat d’administrateur de tendre la main à d’autres amis des AA qui sont aussi passionnés que moi pour les Alcooliques anonymes. »

Pour les médias, contactez : Le bureau de l’Information publique au Bureau des Services généraux des Alcooliques anonymes à 212-870-3119 ou à publicinfo@aa.org.

Qui sont les AA ?

Les Alcooliques anonymes sont une association internationale de personnes qui ont un problème d'alcool. Ils sont non professionnels, indépendants, multi-ethniques, apolitiques et accessibles presque partout. Il n’y a aucun critère d’âge ni d’éducation. Quiconque veut faire quelque chose pour régler son problème d'alcool peut devenir membre. Pour plus d’information, visitez le page de Presse/Médias à www.aa.org.

Voir cette page en: English | Español